L’agriculture était la plus importante activité économique de la seigneurie de Monnoir au 19esiècle, mais la révolution industrielle gagna la paroisse. En 1873, à l’initiative du docteur Jacques Franchère, la première industrie s’installa à Marieville. Il s’agissait d’une manufacture de chapeaux de paille. Un autre citoyen influent, monsieur Edmond Guillet, entra lui aussi dans l’ère industrielle en fondant une manufacture de chapeaux de feutre, trois ans plus tard.

manu.paille
Manufacture de chapeaux de paille d’Edmond Guillet

À partir de 1891, on assiste à une décroissance graduelle de la population, qui devait durer jusqu’aux années 1930. Ce phénomène a deux causes, la première vient de la difficulté que les cultivateurs commencent à ressentir face à leurs terres trop petites et inadéquates à une exploitation rentable. Une partie déménage dans les paroisses avoisinantes récemment fondées (Saint-Grégoire, Sainte-Brigide, Sainte-Angèle) alors que ceux qui restent agrandissent leur propriété afin de pouvoir mieux vivre. La deuxième cause est évidemment le début de l’ère industrielle et l’attrait économique des grands centres avec qui les deux seules industries locales ne pouvaient évidemment lutter, surtout si l’on considère les problèmes dans lesquels elles se débattaient essentiellement dans l’approvisionnement de l’eau, qui à ce moment-là, était amenée de la montagne de Rougemont par un aqueduc en bois, installation précaire qui ne favorisa certainement pas le développement industriel et qui resta stationnaire jusqu’à la fin des années 30 (une seule industrie s’établit en 1908, il s’agissait de l’ACME Glove Work, qui devint la Knitters Limited).

knitters 1900...
La Knitters en 1900

Le début du siècle vit cependant une transformation profonde du monde agricole orientant sa production vers l’élevage laitier en augmentant de 60 % les troupeaux existants.

La mémoire du curé Édouard Crevier, qualifié de bâtisseur, et qui fut le cinquième curé, est encore bien vivante. Il laissa une œuvre colossale à la communauté marievilloise : l’hospice, devenu Centre Rouville, le couvent et le petit séminaire, aujourd’hui disparus.

Les tout débuts de Sivaco
Les débuts de Sivaco Wire & Nail

Ce n’est que dans les années 1940 que le développement industriel devient réel et on assiste consécutivement à l’implantation de la Compagnie Apex Shoes 1938, de la Southern Industrie Limited, qui devint Southern Deming 1946, de la Leather Wear Ltd la même année et enfin de la Sivaco Wire and Nail en 1951.

Cette période voit à nouveau la population, qui avait diminué de 3 709 habitants en 1881 à 2 755 habitants en 1931, augmenter régulièrement pour atteindre 3 650 habitants en 1951.

Pour de plus amples informations sur l’histoire de Marieville et la région, visiter le site Internet de la Société d’histoire de la Seigneurie de Monnoir au www.societehistoireseigneuriemonnoir.com ou communiquer à l’adresse suivante :

1800, rue du Pont
Marieville (Québec) J3M 1J8
450 460-6767
Email : shsm82info@gmail.com