L’année 2020 verra la réfection des infrastuctures des rues Laberge, des Bleds et un vieux segment de la rue Bourdages. Les travaux débuteront au printemps.

Laberge, des Bleds & Bourdages

Les travaux de réfection des infrastructures du vieux secteur de la ville se concluront en 2021 avec les travaux de réhabilitation des infrastructures de la rue du Pont entre les rue Ouellette et Cartier. D’importants travaux de réaménagement de cette artère principale auront lieu incluant le redressement de l’intersection problématique des rues Claude-de-Ramezay et du Pont.


Un autre projet, d’aménagement cette fois, sera réalisé en 2020. Il s’agit du segment de la rue des Peupliers situé entre la route 112 et le chemin Chambly. Cette entrée de ville nécessite une configuration plus conviviale et sécuritaire en regard des commerces se situant de part et d’autre de celle-ci.

Intersection Chambly et des Peupliers

Finalement, le projet d’agrandissement de l’Hôtel de ville ne se réalisera pas comme prévu en 2020. Bien que la croissance de la population de la communauté a aussi affecté les Services municipaux qui nécessitent plus d’espace pour leur fonctionnement, les coûts de réalisation se sont présentés plus élevés que prévu par un unique soumissionnaire et il était trop tard pour retourner en appel d’offre et bénéficier de l’aide financière gouvernementale via le programme de la TECQ (remises de taxes sur l’essence) 2014-2018. Le projet, qui ne cadrait pas dans le budget, a donc été reporté au prochain mandat du conseil de ville (2021-2025), si les élus en voient toujours l’importance.  

La structure en « L » du bâtiment de l’Hôtel de ville offre la possibilité de rationaliser les coûts d’agrandissement et l’aménagement de l’espace. La salle du conseil augmenterait sa capacité d’accueil à 59 personnes et une salle de travail adjacente permettrait que la salle soit montée en permanence pour accueillir confortablement les citoyens, au lieu de les faire attendre dans le corridor.
Un ascenseur de type monte-charge était aussi prévu dans les plans afin de permettre l’accessibilité aux séances du conseil, ou aux consultations publiques, pour les personnes à mobilité réduite.

Vue aérienne Hôtel de ville
Vue aérienne de l’Hôtel de ville, rue Théberge en haut et rue Saint-charles à droite

Ces travaux permettraient le déménagement du Service de l’urbanisme au rez-de-chaussé de l’Hôtel de ville.
Les services aux citoyens seraient ainsi centralisés, permettant une meilleure interaction entre les différents services administratifs.

Il est important de signaler que ce projet ne date pas d’hier. En effet, dès 1998, un ancien conseil de ville, sous une autre administration, avait déjà évoqué cette possibilité d’agrandissement.